peinture

Il existe différentes formes de pollution de l’eau. Parmi elles, on peut retrouver les pollutions dues aux micropolluants. Il s’agit de différents métaux lourds qui peuvent être toxiques, même à de faibles quantités. Lorsque ces substances se retrouvent dans l’eau, elles posent d’importants problèmes sur la biodiversité ainsi que sur la santé humaine. Pour ces raisons, il est important d’agir pour réduire la pollution des eaux par les micropolluants.

53 substances considérées comme des micropolluants

Les substances considérées comme des micropolluants peuvent être issues de l’agriculture avec les pesticides  et des industries. On peut également retrouver des micropolluants dans certains produits d’entretien, dans des détergents, des produits pharmaceutiques ou encore dans certains produits cosmétiques. Il existe des dizaines voire centaines de milliers de micropolluants. Cependant, seulement 53 substances dites prioritaires ont été déterminées pour l’état chimique des eaux et 17 pour l’état écologique des masses d’eau. Des seuils de concentration des substances dans l’eau ont été définis au niveau européen. Si ces derniers sont dépassés, le bon état chimique et écologique des eaux ne peut pas être atteint.

cosmétiques

Quels impacts sur les milieux aquatiques et les Hommes ?

Les micropolluants présents dans les eaux peuvent avoir d’importantes conséquences sur la biodiversité. Certaines espèces aquatiques ont notamment connues des modifications de leurs fonctions de reproduction ou encore des malformations. Ces substances auraient également des impacts sur les Hommes. En effet, tout comme pour certaines espèces aquatiques, les micropolluants peuvent être toxiques pour les humains. Certaines de ces substances pourraient notamment être la source de cancers ou de troubles neurologiques par exemple. Par ailleurs, certains poissons que nous consommons peuvent potentiellement avoir consommé des micropolluants.

Comment réduire les micropolluants dans les eaux ?

Pour limiter la pollution due aux micropolluants, il faudrait améliorer le fonctionnement de nos stations de traitement des eaux usées. De grandes quantités de micropolluants se retrouvent dans les eaux domestiques qui sont ensuite conduites vers ces stations. Or, aujourd’hui, les stations de traitement des eaux usées ont des difficultés à nettoyer correctement leurs micropolluants. Pour cette raison, le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) Loire Bretagne insiste sur la maîtrise et la réduction des micropolluants présents dans les eaux. Pour cela, l’amélioration des connaissances autour des micropolluants est indispensable, de même que la réduction des micropolluants à leur source d’émission.

truite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *